1

Ce qu'un compliment honnête pourrait accomplir...

  • 3 Min de lecture
Photo3.jpg
Récemment j'ai lu un petit livre que je n'avais pas lu depuis des années. Á l’époque, il m'avait vraiment inspiré grâce aux exemples et aux citations mentionnées, mais surtout à cause du contenu: simple et direct.

C'est un livre qui s'appelle: Il n'y a pas d'éthique des affaires par John C. Maxwell. 

Inspirant parce que l'éthique n'est pas seulement importante, à mon avis elle est aussi cruciale! Cela ne s'applique pas à une situation particulière mais à chaque situation. Certaines entreprises prônent «l'éthique d'abord» dans leurs valeurs, mais elles ne font que la proclamer et ne l'appliquent pas. La règle d'or de Maxwell à ce jour est la suivante: "Comment aimeriez-vous être traité dans cette situation". Pensez-y, une question simple mais profonde. Cette question est une question d'intégrité pour tout le monde. Comment les gens veulent-ils être traités en général?  

 

Maxwell décrit six facteurs différents et très importants.   

1.     Nous aimons être valorisés.

Beaucoup d'employés ne quittent pas leur emploi à cause du salaire, mais parce qu'ils ne se sentent pas valorisés par leur employeur et / ou leurs collègues. Le résultat est un manque d'engagement et de motivation  ce qui conduira à leurs départs. La valorisation est une reconnaissance de la manière dont les gens améliorent la situation autour d’eux.

 

2.     Nous aimons être appréciés. 

L'appréciation montre la reconnaissance pour les compétences et les efforts de quelqu'un et le fait de le faire savoir à cette personne.  

 

3.     Nous aimons avoir confiance. 

Sans confiance, vous ne recevrez aucune responsabilité ou autorité. Deux ingrédients pour une expérience de travail réussie et heureuse.  

 

4.     Nous voulons être respecté.

Le respect nous touche plus profondément. Nous le ressentons et en avons besoin. 

 

5.     Nous aimons être compris.

Comprenez que quelqu'un apprend de cette personne: être ouvert à ses idées. Il y a un dicton: "Comprendre d'abord avant de pouvoir être compris". 

 

6.     Nous ne voulons pas que les gens profitent de nous.

C'est un sentiment profondément enraciné que nous avons tous en commun. Est-ce que ces pensées vous traversent la tête quand vous pensez à votre relation avec les autres, à la façon dont vous êtes traité ou à la façon dont vous traitez les gens au travail? 

Ces attitudes sont faciles à intégrer dans votre comportement face aux gens. Une fois que vous faites cela, vous appliquerez également l’éthique dans son entièreté.

 Si nous faisons tout cela, nous créerons certainement un monde meilleur, mais avant, nous pouvons créer un environnement de travail agréable où les gens veulent rester et activer leur plein potentiel. 

 

Frank Vande Voorde

 

Ce site Web utilise des cookies. Consulter notre politique en matière de cookies.